Un peu d’histoire……….

Les Alibert de Rians, histoire d’une famille (provençale) qui commence à Vauvenargues.

Pour tout le monde, surtout pour la centaine d’Alibert qui y vit ou en provient, l’histoire commence à Rians, petit village du Var, à  l’Est d’Aix en Provence.

En 1859, le 11 Août, Lazare Alibert est né à Vauvenargues, petit village du pays d’Aix. Il vit avec ses parents, quartier les Cabassols.eglise-saint-marc-jaumegarde

Marié à Césarine Arbaud née le 20 février 1864 à Venelles. Ils se marient à Saint Marc Jaumegarde le 21 Septembre 1885.

Ils vivent quelques années quartier les Logissons à Venelles. Il est propriétaire-cultivateur et marchand de bois, il emploie un domestique – charretier.

De cette union, cinq enfants sont nés.

Henri, les jumeaux Jules et Raphaël, Bienvenu et la seule fille Marie.

C’est cela l’histoire des Alibert : la famille commence, s’étend et s’implante à Rians et aux alentours.
Dans un second temps, elle se disperse, tout en restant attachée à son coin de Provence.

L’état civil et les notaires sont très précieux pour les histoires de famille.

Lazare est devenu riansais en 1910, s’installe à la Valère et a quelques biens agricoles et placements financiers, « provenant de ses économies ».

Devant le notaire, il est qualifié de « propriétaire » ce qui est bien suffisant à cette époque.

Nous sommes en 1927, le 27 Octobre, et notre ancêtre a donc 78 ans.

Il décide de partager ses biens, tout ou partie, on ne sait pas, entre ses quatre enfants et deux petits enfants dont la mère Marie est décédée.

Il y a Henri , fermier à La Valère (Rians), Jules, buraliste (à Aix rue Jacques de Laroque),

Raphaël, facteur des postes à Rians, Bienvenu, cultivateur et une fille défunte, Marie, épouse Hourse.

Ce sont les deux enfants de cette dernière qui bénéficieront de la part de leur mère : Julienne, épouse Rogon, habitant Aix  rue Célony, et Edmond, âgé de seize ans et demeurant chez son père à Pertuis, c’est ce dernier qui gère sa part.

La donation est divisée en cinq parts équivalentes.

Henri reçoit la Métairie de la Vicarie et une parcelle  de terre à Rians.

Bienvenu reçoit une propriété rurale dite « L’enclos », quartier la « barrière » et un verger d’oliviers au Fouranne.

Les autres donataires reçoivent une somme d’argent équivalant à la valeur des propriétés agricoles données aux autres enfants.

 

La Valère

La Valère

ARBAUD Cézarine épouse ALIBERT (2ème à gauche)
ALIBERT Bienvenu (4eme à gauche)
ALIBERT Lazare (sur le cheval)